LES MYSTERES DE LA NEIGE

En dehors de l’incertaine Sainte Eulalie de Merida au 4e siècle après JC, recouverte d’un blanc linceul de neige lors de son martyre et Saint François d’Assise qui, agressé par des brigands, tomba dans un fossé rempli de neige, la fréquentation de la neige par nos saints familiers est rare.

Peut-être parce que la neige, blanche et pure, est à l’origine, et donc liée au culte voué à Marie, la mère du Christ. Les voyageurs en montagne, et bien sûr sous la neige, peuvent cependant faire appel à Saint Bernard de Menthon.

©Météo France, Centre national de recherches
météorologiques, Centre d'études sur la neige