Mai 1800, le passage du Grand-Saint Bernard, où les éléments se plient à sa volonté

Bonaparte, premier consul, passe les Alpes en mai 1799 à la tête de ses troupes. Sa victoire sur des éléments contraires, neige, montagne abrupte, fonde sa légende de vainqueur.

De retour, en commémoration, il commande un tableau monumental à Charles Thévenin, tableau qui est le modèle de l’image gravée par François Georgin en 1831.

PASSAGE DU MONT SAINT-BERNARD,1831
François Georgin, graveur, Pellerin, Epinal
bois de fil colorié au pochoir, Musée de l’Image
BONAPARTE FRANCHISSANT LES ALPES
d’après Paul Delaroche, Goupil, Paris
lithographie, coll. part.