LES TRACES DANS LA NEIGE

« […] Ce qu’avaient oublié ces braqueurs pourtant bien préparés, c’est la neige. Une couche épaisse, assez dense pour garder les empreintes de chaussures… Résultat, il a suffi aux policiers arrivés sur place peu après le départ du gang de suivre les traces de pas. »

Le Parisien, 28 décembre 2010

©Météo France, Centre national de recherches
météorologiques, Centre d'études sur la neige