Pour les enfants

Michka fait sa première apparition en 1941. Ce petit ours, créé par Marie Coulmont et dessiné par F.Rojankovsky, est depuis une idole des Albums du Père Castor.

Michka, marche dans la neige et, en levant haut les pattes, dessine de petits trous ronds. Un roitelet farceur se glisse dans chacune. Tout le monde sait que le roitelet est tout petit, qu’il peut chanter la tête en bas et qu’il bouge en permanence, secouant ses plumes jaunes et vertes et roulant son œil noir maquillé de blanc… Donc, l’aventure est possible ! Et ce roitelet-là, chaque fois que l’ourson se retourne, qu’il entend un bruit et ne voit rien, « meurt de rire ».

Michka, qui n’aime pas que l’on se moque de lui, finit par découvrir le subterfuge et épouvante l’oiseau qui, désormais, se tient coi. Mais son aplomb est resté dans nos mémoires, peut-être plus que la gentillesse de cet ours un peu trop raisonnable qui finit, résigné, dans le sabot d’un enfant. Le roitelet, ne pouvant être un cadeau, est resté libre et volète toujours dans nos souvenirs.

Amitié, amour, solidarité, dévouement mais aussi liberté, Michka nous parle de ce que la neige suscite et encourage, la considération, le respect des autres et de la nature…

MICHKA, 1941
conte de Marie Colmont, illustré par F. Rojankovsky et le propriétaire du livre...
Editions Flammarion, collection Les albums du père Castor
coll. part.
IMAGE D'EXPOSITION, 2011